Prenez rendez-vous en ligne 1 855 724-2268
Prenez rendez-vous en ligne
Vers le haut
Vous, la PCU et l’impôt

Vous, la PCU et l’impôt

Article mis à jour le 01/03/2021
Si vous faites partie des milliers de Québécois à avoir touché la Prestation canadienne d’urgence (PCU), vous recevrez bientôt, si ce n’est déjà fait, un feuillet d’impôt du gouvernement fédéral indiquant le montant que vous devrez déclarer comme revenu pour l’année 2020.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques éléments qu’il est bon de connaître en période de déclaration d’impôt.

 

De l’impôt à payer sur la PCU ?

Comme vous le savez peut-être, la PCU est considérée comme un revenu au même titre que votre revenu d’emploi régulier. Mais contrairement au revenu d’emploi régulier, les montants de PCU que vous avez touchés n’ont pas été assujettis à la retenue d’impôt. Il vous faut donc prévoir un montant à payer.

 

Combien exactement ?

 L’Agence du revenu du Canada établira le montant en fonction de votre taux d’imposition marginal (qui est le pourcentage d’impôt à payer selon votre revenu), des déductions et autres crédits d’impôt auxquels vous avez droit. Donc, si vos revenus pour l’année sont supérieurs à 13 229 $, vous aurez un impôt à payer. Par prudence, certains experts-comptables proposent de mettre de côté l’équivalent d’au moins 20 % du montant que vous avez reçu en PCU.

 

Mieux vaut tôt que tard 

Avoir affaire à l’impôt est toujours un peu intimidant. C’est pourquoi nous vous conseillons de produire votre déclaration de revenus le plus tôt possible, avant le 30 avril. De cette façon, vous aurez une idée précise du montant d’impôt que vous devrez payer. Et si nécessaire, il sera alors plus simple de vous entendre avec l’ARC sur un échéancier de remboursement qui correspond à votre capacité de payer. Gardez à l’esprit que l’ARC impose une lourde pénalité aux retardataires.

 

Vous croyez ne pas être en mesure de payer ?

C’est une situation qui n’est jamais facile à vivre. Mais pour donner un coup de pouce aux personnes en difficulté financière, la ministre du Revenu national a annoncé au début de février que les personnes qui ont touché la PCU et qui déclareront un revenu imposable de 75 000 $ ou moins n’auront pas à payer d’intérêts sur les dettes fiscales impayées de cette année avant le 30 avril 2022. C’est l’Agence du revenu du Canada elle-même qui se charge d’appliquer automatiquement la mesure d’allègement aux particuliers qui rempliront les critères. En ces temps difficiles, c’est une façon de venir en aide aux gens qui peinent à respecter leurs obligations.

 

Votre santé financière se détériore ? Des solutions s’offrent à vous

Même si vous avez le sentiment que votre situation est sans issue, il y a toujours de l’espoir. Pour vous aider à voir la lumière au bout du tunnel, voici 3 façons de reprendre le contrôle.

  • Tout d’abord, pensez faire une demande d’allègement pour les contribuables. Dans certains cas, cela peut annuler des pénalités de retard et les intérêts de 5 % habituellement imposés par l’Agence de revenu du Canada. Un fiscaliste pourrait vous aider à bien la préparer.

 

  • Parce que votre santé financière ne doit pas vous empêcher de dormir, il est aussi possible de recourir à une proposition de consommateur. C’est une façon pratique de vous mettre à l’abri de vos créanciers tout en vous permettant de négocier à la baisse une grande partie de vos dettes, dont l’impôt.

 

  • En dernier recours, il y a la possibilité de déclarer faillite. Cette option permet, dans la très grande majorité des cas, d’effacer entièrement les dettes d’impôts pour vous libérer d’un poids financier qui pèse trop lourd sur vos épaules. N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul pour traverser cette épreuve, de l’aide s’offre à vous.

 

En bref

Si la période des impôts vous cause des soucis financiers, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec l’un de nos conseillers. Ils ont toutes les connaissances nécessaires pour vous aider à y voir plus clair. Et à retrouver la tranquillité d’esprit !

On est au bout du fil pour vous aider.

Parlez à un conseiller sans vous déplacer. Un rendez-vous téléphonique peut tout changer.

14

Votre santé financière vous préoccupe?

Prenez rendez-vous en ligne
14