Prenez rendez-vous 1 855 724-2268
Prenez rendez-vous
Vers le haut
Sondage sur la santé financière des Québécois pendant la COVID-19

La santé financière: la priorité des Québécois durant la reprise économique

Article mis à jour le 27/05/2020
La reprise économique s’amorce tranquillement, ce qui est encourageant. Le prochain grand défi des Québécois sera de maintenir leur santé financière.

Dans un article publié le 21 mai dans Le Journal de Montréal, notre expert et syndic autorisé en insolvabilité Eric Lebel donne ses recommandations afin que la reprise économique se passe le mieux possible.

Le budget: un geste préventif

La crise liée à la COVID-19 a causé une fragilité financière qui affecte des milliers de Québécois. Les mesures d’aide financière mises en place par le gouvernement, dont la Prestation canadienne d’urgence (PCU), vont bientôt toucher à leur fin. « C’est comme un respirateur artificiel avec une date d’expiration », analyse Éric Lebel. La fin de la PCU risque d’être un coup dur pour beaucoup de gens, notamment pour ceux qui n’ont pas planifié leurs finances.

Afin de faire face aux incertitudes économiques des prochains mois, Eric Lebel recommande de faire un budget exhaustif et de l’adapter à notre nouvelle réalité financière.

Évaluez votre situation financière est la première étape à suivre, commencez dès maintenant.

« Pour préserver notre santé physique, les autorités nous demandent de nous laver les mains et de maintenir une distance de deux mètres. Pour préserver notre santé financière, faire un budget et le suivre régulièrement est également un geste préventif », déclare Eric Lebel.

Adaptez votre situation

En réaction à la pandémie, nous avons changé notre manière de faire l’épicerie, de travailler et de gérer notre temps avec les enfants à la maison. Il faut aussi changer notre façon de gérer notre argent.

Il est donc nécessaire de préparer votre budget en tenant compte de différents scénarios. Par exemple, « si vous envoyez à nouveau votre enfant à la garderie, il faut intégrer ces dépenses. Inversement, si votre employeur vous demande de continuer à travailler à distance, déduisez les coûts reliés au transport. Si vous cessez de toucher la PCU, retranchez ce montant, etc. », illustre Éric Lebel. Il est important de suivre votre budget de près et de l’adapter à l’évolution de la situation. Mettez votre budget à jour régulièrement et revoyez votre stratégie en conséquence.

Le budget va vous aider à vivre selon vos moyens parce qu’il est un reflet réaliste des sommes dont vous disposez réellement. Par ailleurs, l’accès facile au crédit  a tendance à brouiller les cartes en nous laissant croire que nous disposons de plus d’argent que nous n’en avons vraiment.

La crise pourrait laisser des traces économiques pendant longtemps. « Pour passer au travers, le secret est que nos finances personnelles soient les plus saines possible. Reconsidérez votre façon de consommer, réfléchissez bien avant de faire des dépenses inutiles et, autant que possible, évitez le recours au crédit », conseille Eric Lebel.

Les reports de paiements

Plusieurs créanciers se sont montrés indulgents et ont accepté de reporter certains paiements pendant la crise. Mais c’est une situation temporaire. Si vous avez les moyens de continuer à payer vos factures sans nuire à vos besoins essentiels, ne repoussez pas ces obligations à plus tard. Cela vous évitera de vous retrouver devant une montagne de dettes d’ici quelques mois.

Mieux vaut prévenir que guérir

Pour que la reprise économique soit un succès, il faut que les consommateurs québécois soient eux aussi au rendez-vous.

Prenez soin de votre santé financière et bon courage à tous.

Budget en ligne

Consultez gratuitement l’un de nos conseillers

Ne laissez pas traîner un problème de dettes qui vous gâche la vie. Travaillons ensemble pour que vous puissiez reprendre le contrôle de votre vie financière.

14