Prenez rendez-vous en ligne 1 855 724-2268
Prenez rendez-vous en ligne
Vers le haut
Les impacts de la pandémie sur les couples… et les dettes!

Les impacts de la pandémie sur les couples… et les dettes!

Article mis à jour le 28/09/2021
Au Québec, le taux de séparation et de divorce a augmenté de manière significative depuis mars 2020. Plusieurs ont perdu leur emploi et ont accumulé des dettes. Qu’arrive-t-il alors en cas de séparation? Qui paie quoi? Et comment retrouver une situation financière stable quand on se retrouve seul?

En bref…

Informez-vous sur le partage des dettes!

  • Le nombre de séparations et de divorces a augmenté avec la pandémie.
  • Suite à la perte d’un emploi ou à la réduction d’un ou des revenus, les dettes se sont accumulées.
  • En cas de séparation, il est important d’être bien informé sur le partage des dettes entre conjoints et de savoir distinguer celles qui sont personnelles et celles qui sont communes.
  • Une fois séparé, faire un nouveau budget permettra d’effacer progressivement les dettes pour repartir sur des bases financières solides.
  • N’hésitez pas à demander de l’aide à nos conseillers si l’impact financier de la séparation pèse trop lourd sur vos épaules.

Pour bien des couples, la pandémie a eu raison de l’équilibre fragile qui faisait perdurer la relation. La cohabitation prolongée, le manque d’espace pour ventiler, la réduction des revenus et les pertes d’emploi ont amplifié des tensions qui étaient déjà là. Résultat, selon les spécialistes du milieu du droit de la famille, les Québécois ont été beaucoup plus nombreux à se séparer depuis le printemps 2020. Il faut dire qu’en temps normal, les problèmes d’argent sont déjà une des premières sources de conflit et de causes de séparation et de divorce. Alors, quand tout est combiné pour générer du stress, il n’est pas étonnant que ceux-ci deviennent un véritable poison dans les relations de couple. Encore plus si l’un des deux partenaires a des problèmes de dettes.

Actuellement, les personnes qui ont perdu leur emploi ou dont l’activité est au ralenti perçoivent pour quelque temps encore de l’aide du gouvernement. Mais lorsque ce soutien cessera, les tensions risquent d’augmenter et de provoquer des disputes. Pour ne pas que la situation s’aggrave et atteigne un point de non-retour, il est essentiel de parler régulièrement d’argent avec son partenaire. Le simple fait d’avoir une discussion de vos situations financières respectives et de chercher ensemble des solutions apaisera les tensions.

Cet article Couple et argent : Comment en discuter? vous aidera à savoir comment vous y prendre pour aborder le sujet de la meilleure façon.

 

Dettes personnelles et dettes communes

Si la séparation est inévitable, il est important de connaître quelques notions de base sur le partage des dettes entre conjoints, pour éviter d’autres disputes.

Tout d’abord, il faut distinguer les dettes personnelles des dettes communes. Les dettes personnelles restent personnelles, que vous soyez marié ou conjoint de fait. C’est à chacun de les rembourser. Par contre, certains anciens conjoints décident parfois d’un commun accord de rembourser à deux une dette individuelle.

Quant aux dettes communes, c’est-à-dire celles pour lesquelles vous avez cosigné le contrat à titre de co-emprunteur, elles doivent être partagées entre les deux conjoints. Par contre, si l’un des deux déclare faillite ou ne peut plus payer, celles-ci devront être totalement remboursées par l’autre conjoint.

Pour en savoir plus, consultez nos articles sur le sujet : Dettes et couple, quels risques pour les conjoints?  et Dettes et séparation : Comment éviter les conflits?

 

Le coût de la vie en solo

Lorsqu’on se sépare, il est souvent difficile, parfois même impossible, de faire des économies. En effet, alors qu’on payait tout à deux, on se retrouve désormais seul à devoir assumer un loyer ou une hypothèque, un prêt pour la voiture, etc. À cela vient s’ajouter parfois le versement d’une pension alimentaire. Le budget doit donc être revu en conséquence. D’autant que, depuis le début de la pandémie, le coût des propriétés a explosé. Acheter une maison seul ou en louer une revient beaucoup plus cher qu’avant. La facture d’épicerie est également plus salée. Bref, votre budget doit être ajusté afin de vivre selon vos moyens.

Dans tous les cas, lors d’une séparation, avec ou sans enfants, il est important de bien vous entourer : les amis, la famille, mais aussi nos conseillers en redressement financier et nos syndics autorisés en insolvabilité qui sont là pour vous aider. Ils vous guideront pour vous libérer de vos dettes afin que vous repartiez du bon pied.

Six actions à prendre après une séparation ou un divorce

  • Faites le bilan de ce qui est à vous

Faites une liste de ce qui vous appartient et de ce qui appartient à votre couple. Vous saurez ainsi ce qui est une dette personnelle et ce qui relève de la dette commune.

  • Avisez les gouvernements de votre séparation

Si vous êtes séparés depuis plus de 90 jours consécutifs, avisez les gouvernements fédéral et provincial de votre changement de statut. Cela pourrait avoir une incidence sur votre admissibilité à certains avantages et crédits.

  • Fermez les comptes et les cartes de crédit conjointes

Communiquez sans tarder avec votre institution bancaire, surtout si vous êtes en mauvais terme avec votre ex.

  • Mettez à jour vos bénéficiaires

Revoyez les noms des personnes que vous avez nommées bénéficiaires pour votre régime de pensions ou de rentes, votre REER, FERR ou CELI, votre assurance vie, etc. Profitez-en aussi pour revoir votre testament.

  • Établissez une entente légale

Une entente légale vaut toujours mieux qu’une entente verbale, car la première obligera votre ancien conjoint à respecter ses engagements.

  • Ajustez votre budget

Planifiez votre nouveau budget en vous aidant de notre outil en ligne.

N’hésitez pas à venir rencontrer l’un de nos conseillers. Il vous aidera à trouver des solutions pour vous libérer de vos dettes après votre séparation.

Budget en ligne

Consultez gratuitement l’un de nos conseillers

Ne laissez pas traîner un problème de dettes vous gâcher la vie. Parlez-en avec un de nos conseillers, la première consultation est gratuite, confidentielle et sans jugement.

14