Prenez rendez-vous 1 855 724-2268
Prenez rendez-vous
Vers le haut
Deux personnes face à face ont une discussion avec les mains croisées

Comment en finir avec ses dettes: les solutions

Article mis à jour le 17/08/2020
Plusieurs pensent que les problèmes de dettes vont finir par se régler avec le temps. C’est faux. Pour guérir du surendettement, il faut prendre les choses en main. Si vous n’agissez pas vite, la situation va empirer rapidement. Et ça peut aller jusqu’à des saisies de votre salaire ou de vos biens!

En bref

Agissez, sinon vos créanciers seront toujours là!
  • Si vous avez des problèmes de dettes, mais que vous vous répétez simplement que ça va passer, vous vous trompez. Être surendetté n’est jamais temporaire, à moins d’agir rapidement.
  • Il y a de gros risques à ne rien faire. Vos créanciers ne vont pas vous lâcher. Ils vont essayer de vous contacter par tous les moyens, même au travail. Vos frais d’intérêts augmenteront sans arrêt. Et plus personne ne voudra vous prêter d’argent. Tout ça peut finir par une saisie de vos revenus ou de vos biens.
  • Pour ne pas en arriver là, vous devez cesser d’attendre. C’est le temps d’agir. Conclure une entente avec vos créanciers, c’est possible. Nous pouvons vous aider à trouver la meilleure chose à faire (qui n’est pas nécessairement la faillite).

 

Vos problèmes de dettes ont des conséquences

Contrairement à ce que certaines personnes pensent, le surendettement n’est pas juste une «mauvaise passe». Ça peut être le résultat d’imprévus ou de malchances qui perdurent, comme une perte d’emploi ou des ennuis de santé. Ou encore, ça peut être la conséquence d’avoir dépensé plus que notre budget nous le permet. Peu importe la raison de votre surendettement, tant et aussi longtemps que vous traînerez des dettes, vous allez subir ces conséquences :

  • Vos créanciers ne vous lâcheront pas. Ils deviendront même de plus en plus harcelants.
  • Les intérêts sur vos dettes n’arrêteront pas de s’accumuler. Chaque mois, vous devrez payer toujours plus, surtout pour ce qu’on appelle les « mauvaises dettes », c’est-à-dire les dettes associées à de hauts taux d’intérêt (comme les achats faits avec votre carte de crédit ou votre marge de crédit, ou encore les «prêts d’argent rapides»).
  • Votre cote de crédit dégringolera, en même temps que votre réputation auprès des prêteurs. Résultat : vous aurez de la difficulté à faire des emprunts ou à avoir des taux d’intérêt acceptables. Par exemple, si vous voulez vous acheter une auto, les prêteurs craindront que vous ne soyez pas capable de faire vos paiements à temps. Ils pourraient alors refuser de vous prêter de l’argent. Sinon, ils pourraient vous imposer des intérêts extrêmement élevés de l’ordre de 29,9%.

Les 7 signes du surendettement

  1. Empruntez-vous toujours de l’argent pour joindre les deux bouts?
  2. Êtes-vous incapable de payer votre loyer le premier du mois?
  3. Utilisez-vous vos cartes de crédit pour subvenir à vos besoins de base (ex : payer l’épicerie) plutôt que pour leur côté pratique?
  4. Vous faites-vous harceler par des créanciers?
  5. Est-ce qu’il vous arrive de faire des chèques ou des paiements préautorisés sans provision?
  6. Réduisez-vous vos dépenses d’épicerie ou d’autres dépenses essentielles pour pouvoir effectuer vos paiements?
  7. Vous arrive-t-il d’utiliser une carte de crédit pour effectuer un paiement minimum dû sur une autre carte de crédit?

Si vous avez répondu oui à un énoncé ou plus, vous pourriez être en situation de surendettement. Prenez rendez-vous avec l’un de nos conseillers pour savoir comment vous en sortir.

Les créanciers iront loin pour vous contacter

On l’a dit, l’une des conséquences de devoir de l’argent à des créanciers, c’est de subir leur harcèlement. Les agences de recouvrement prennent les grands moyens pour réussir à vous parler. Ils ont le droit de vous téléphoner à répétition chez vous et ce plusieurs fois par jour. Bien sûr, ils peuvent aussi vous envoyer des lettres et des courriels.

Mais ce n’est pas tout. Si vos créanciers ne réussissent pas à vous rejoindre à la maison,
ils peuvent :

  • Vous appeler au travail
  • Appeler les personnes qui vous ont cautionnées, c’est-à-dire les personnes qui se sont engagées à payer à votre place si vous ne le faites pas
  • Contacter un ami, votre conjoint ou un quelqu’un de votre famille

Les créanciers peuvent même vous saisir

Si vous ne payez pas vos dettes, vos créanciers peuvent saisir :

  • Vos revenus de travail
  • L’argent ou les placements que vous avez dans votre compte
  • Les sommes qu’une autre personne vous doit
  • Les valeurs que vous détenez (par exemple des actions de compagnie ou des obligations)

Dans certains cas, ils ont même le droit de demander qu’un huissier vienne saisir vos biens, par exemple des meubles, des bijoux ou toute autre chose qui a de la valeur. (Par contre, les articles dont vous avez besoin pour aller au travail – comme des vêtements ou des outils nécessaires à votre travail – et ceux qui assurent la qualité de votre vie de famille sont en sécurité.)

Les créanciers ont beau avoir plusieurs stratégies pour récupérer l’argent que vous leur devez, ça ne veut pas dire qu’ils sont libres de faire n’importe quoi ou de vous menacer. Vous avez des droits face à vos créanciers. Faites-les respecter!

Comment mettre un frein à vos créanciers dès aujourd’hui?

Il existe plusieurs façons de mettre fin au harcèlement des créanciers.

1. Payez vos dettes

La façon la plus simple de faire arrêter le harcèlement que vous vivez est de payer vos dettes. Mais comment faire si vous n’avez pas l’argent? Parfois, c’est possible de négocier une entente de paiement avec l’agence de recouvrement. Par exemple, pour rembourser une dette de 5 000 $, vous pourriez faire un paiement de 500 $ chaque mois pendant 10 mois.

2. Consultez un expert

Si vous n’êtes pas capable de vous engager à respecter une entente comme celle-là ou si elle est refusée par l’agence de recouvrement, contactez un conseiller en redressement financier. Après avoir étudié votre situation avec vous, il pourra vous présenter différentes options.

Il en existe deux qui bloqueront toutes les démarches des créanciers : la proposition de consommateur et la faillite. Les étapes de la faillite et les étapes de la proposition de consommateur sont similaires, mais ce sont des options différentes. Reste que toutes les deux feront cesser, en quelques jours seulement, les appels de vos créanciers.

Pour en discuter, contactez l’un de nos conseillers sans attendre. Plus vite vous agirez, plus vite vous retrouverez une meilleure qualité de vie et votre tranquillité d’esprit.