Prenez rendez-vous en ligne 1 855 724-2268
Prenez rendez-vous en ligne
Vers le haut
Les dangers du paiement en différé

Les dangers du paiement en différé

Article mis à jour le 14/09/2021
Payer un chandail, des chaussures ou un ordinateur en quatre versements plutôt qu’un seul. Voilà ce qu’offrent désormais la plupart des plateformes en ligne. Si ce paiement différé est souvent sans intérêt et sans enquête de crédit, il n’est toutefois pas sans danger, surtout auprès des jeunes.

En bref…

Attention au risque d’endettement!

  • Le paiement différé est maintenant offert partout. Sur les plateformes de commerce en ligne, mais aussi sur les réseaux sociaux.
  • S’il vous permet de faire des transactions rapides, il pousse aussi beaucoup à la consommation. Les jeunes sont particulièrement à risque.
  • Faites attention si votre budget est déjà serré. Vous pourriez accumuler des dettes sans même vous en rendre compte.
  • Pour vous prémunir contre les achats compulsifs, le mieux est de faire un budget mensuel dédié au magasinage et de le respecter.

Si vous avez besoin d’aide, contactez l’un de nos conseillers. Il vous aidera à garder le contrôle de vos finances.

Depuis le début de la pandémie, le paiement différé – ou Buy now pay later (BNPL) connaît une croissance fulgurante, notamment auprès des jeunes. Si le principe existait déjà pour des transactions importantes comme l’achat d’un frigidaire ou d’une voiture, il vous permet maintenant de vous procurer en quelques clics des biens de consommation courante, comme un vêtement ou un sac de marque. Et ce, pas seulement sur les plateformes de commerce en ligne qui s’affichent comme telles. La tendance est aussi notable sur les réseaux sociaux. Le bouton commander n’a jamais autant été à portée de main!

Découvrez notre article Les risques des promotions « Achetez maintenant, payez plus tard ».

Le danger : surconsommer, sans pouvoir payer

Le revers de la médaille est que cette facilité d’accès au crédit combinée à un processus d’achat simplifié pousse à la consommation et aux achats compulsifs. Si vous avez une situation financière stable et êtes capable de rembourser, cela ne pose pas de problème. Mais si vous n’en avez pas les moyens, le risque de ne pouvoir payer et de vous endetter est réel. Il faut donc magasiner avec prudence, en toute connaissance de cause.

Les jeunes : des cibles particulièrement à risque

Le paiement différé vise particulièrement les jeunes consommateurs qui aiment magasiner en ligne et apprécient les transactions rapides. Si vous avez des adolescents ou de jeunes adultes, passez-leur le message! Beaucoup parviennent déjà à peine à rembourser le solde minimal de leur carte de crédit. Ce sont aussi des consommateurs qui ont plus de mal à résister au syndrome FOMO (fear of missing out), c’est-à-dire à la peur de manquer quelque chose. Une publicité alléchante sur Internet, l’avis positif d’un influenceur sur les réseaux sociaux, des prix qui paraissent minimes fractionnés en trois ou quatre versements : tout est en place pour les faire céder à la tentation. Discutez-en avec eux, cela leur permettra de prendre conscience des dangers qui existent.

Mais peu importe votre profil et votre âge, le magasinage avec paiement différé est à considérer avec prudence. Mieux vaut prévenir que guérir!

Des solutions pour éviter la spirale négative de l’endettement

  • Que ce soit pour vos séances de magasinage en ligne ou en magasin, faites un budget mensuel et respectez-le.
  • Si vous utilisez le paiement différé, assurez-vous que chaque prélèvement rentre dans votre budget.
  • Apprenez à distinguer le bon crédit — qui permet d’acquérir des actifs comme une maison, ou qui permet de payer ses études — du mauvais crédit — qui vous endette pour des biens de consommation courante.
  • Évitez de préenregistrer votre carte de crédit sur votre téléphone intelligent. En vous compliquant sciemment la tâche pour effectuer la transaction, vous aurez le temps de vous demander si l’achat en vaut vraiment la peine ou non.
  • Au besoin, évitez les plateformes qui proposent le paiement différé.

 

Consultez gratuitement l’un de nos conseillers

Ne laissez pas traîner un problème de dettes vous gâcher la vie. Parlez-en avec un de nos conseillers, la première consultation est gratuite, confidentielle et sans jugement.

14